À propos

Pour répondre à un impérieux besoin de travailler le papier japonais et partager ma passion de ce matériel si attrayant, j’ai créé Chiyogami touch: des papiers, des créations, un blog et la Washi Box.

C’est au cours de mes précédents voyages au Japon que j’ai découvert l’univers du papier japonais. Un monde fait de textures, de transparence et de couleurs, de savoir-faire et de savoir-être. Le washi est une riche tradition qui reflète à merveille la culture nippone: un artisanat devenu art au fil des siècles et qui a su traverser les océans pour nous offrir un papier qui charme nos 5 sens d’Occidentaux.

Passionnée par le Japon et sa culture, j’ai décidé d’y poser mes valises pour quelques années, accompagnée de mon mari. Après avoir habité quelques temps à Kyoto et prospecté une bonne partie des ses papeteries, j’habite aujourd’hui à Osaka. Mais Kyoto n’étant pas loin, c’est très régulièrement que je me rends dans cette ville importante dans l’histoire du papier japonais chiyogami

C’est en effet à Kyoto que la technique et les motifs de la teinture yuzen ont pris leur essor d’abord sur les kimonos puis sur du papier japonais, ce qui a donné naissance au papier yuzen et au chiyogami. Je suis désormais toujours à la recherche de papiers qui ravissent mes yeux et chatouillent ma créativité.

Pour me contacter: emilie@chiyogamitouch.com, ou via Twitter et Facebook.

Emilie.

Mes blogs sur le Japon
Nippon de Emi: le blog sur ma vie au Japon 
Momiji: 1er voyage au Japon
Yakitourist: 2ème voyage au Japon (photo-blog)
Kyoto Winter skies: 3ème voyage à Kyoto (photo-blog)
Kyoto no Emiko: mon blog en japonais
Emilie in Kyoto: ma vie actuelle au Japon (photo-blog)

8 réflexions sur “ À propos ”

  1. Bonjour Émilie,

    Bravo pour ce site symapthique :-) Je m’appelle Serge, j’habite à Paris et j’ai moi aussi une passion pour le Japon (bien que je n’y sois pas encore allé) et pour les chiyogami, que je collectionne et que j’utilise pour faire des collages. C’est difficile d’en trouver ici… Me conseilles-tu d’aller à la librairie Junku ? Et sinon où à Paris ?

    Merci d’avance,
    Serge

    1. Bonjour Serge,
      Merci du compliment! Sur Paris, je ne connais qu’une boutique spécialisée de chiyogami dont j’ai connu l’adresse via des lectures sur Internet, c’est la boutique d’Adeline Klam dans le 16°. Je n’y suis pas encore allée, mais ça ne serait tarder. Sinon, il y a aussi une boutique à Versailles: la Théière de bois. Tu peux trouver ces adresses sur la page « les boutiques en France ». As-tu un site internet où tu exposes tes créations? Bon collage!!

  2. Bonjour Emilie,
    c’est en regardant les sites référents de mes statistiques que j’ai découvert ce site, au moment même où je suis à fond dans l’art du tatebanko. Merci beaucoup pour le lien vers mon site. Je me manquerai pas de mettre également un lien vers chiyogamitouch (non pas pour renvoyer l’ascenseur mais simplement parce que ce site mérite le détour, que je suis très attachée au papier sous toutes ses formes et que j’apprécie déjà ce que j’ai pu lire et voir (et je n’ai pas fini).

    Mon « A propos » aurait pu commencer par la même phrase…
    Très bonne continuation. Je passerai assez régulièrement.
    Valérie

    1. Bonjour Valérie,

      Merci pour ton commentaire et pour l’ajout en lien. Je suis tombée sur Ame no koi en faisant quelques recherches pour mon article sur la nipponmania. J’ai aussi fait un lien vers les images des Vermot que j’ai trouvé sur ton site! C’était délectable. J’aime beaucoup ce genre de site qui sont souvent des mines d’informations sur le Japon!
      Et je viens de découvrir le tatebanko (tout du moins le terme) grâce à toi, qui me fait penser aux maquettes de papiers que l’on découpait quand on était petit. Est-ce que tu mets en ligne les oeuvres que tu crées? Est-ce que tu produis toi-même tes scènes (tu crée ou imprimes toi-même)? Peut-être que l’utilisation de washi peut donner un certain effet à cet art?
      J’espère pouvoir en lire un peu plus sur toi et tes oeuvres ^_^ tu as piqué ma curiosité.

  3. Bonsoir Emilie^^
    Alors le grand jour approche ? Comme je t’envie. Je suis très contente pour toi cependant. J’ai eu le temps de lire pas mal de tes articles et j’apprécie beaucoup ta passion créatrice et tes articles qui passent un peu tout en revue. J’ai déjà repéré une lampe que j’adore et dix mille autres choses^^ Pour le tatebanko, en fait, quand j’étais enfant, j’adorais faire des scènes dans les boîtes d’allumettes et du découpage. Il y a quelques temps, en lisant le livre Kodomo-e de Brigitte Koyama-Richard et qui parle de l’enfance au Japon au travers de l’estampe, j’ai découvert que cet art des scènes miniatures avait donc un nom. Et il m’est venu l’idée de m’y remettre. J’ai donc quelques projets mais encore rien de réalisé. D’autant que j’adore l’estampe (je suis sous le charme de Kawase depuis toujours). Mais je ne dédaigne pas l’art du manga non plus. Et puis je viens de voir Hanezu et cela m’a inspiré également. Sa manière si particulière de filmer la nature et les choses me fascine. Je suis aussi très surprise et ravie que les scans de l’Almanach soient tombés sous tes yeux. Je ne pensais vraiment plus que quelqu’un puisse s’y intéresser^^
    J’espère que ce voyage va nous permettre de te suivre là-bas et de profiter un peu de ce Japon que j’aime et que j’ai assez de mal à retrouver ici en général. C’est fantastique. A bientôt.
    Valérie

    1. Bonjour Valérie,
      Merci pour ton commentaire :) Et oui, le grand départ est dans un mois! Je suis tellement excitée, mais restons calme, c’est primodial en société au Japon…
      Je pense que tu m’as pas manqué l’exposition sur les Maîtres d’estampes qui a eu lieu il y a quelques mois à la Maison du Japon? C’était très inspiratif. Personnellement, je ne connais pas beaucoup cet art dans le sens où j’aurais du mal à reconnaître les oeuvres de tel ou tel artiste. En as-tu déjà créé toi-même des estampes? Est-ce qu’il existe des ateliers en France? Je sais qu’il y en a au Japon, mais ici?
      Moi aussi, j’aimerai bien voir le dernier film d’Hanezu qui a l’air très poétique et…tout en vert, oui! Mais j’étais un peu rebutée par l’histoire d’un couple qui se déchire (encore des drames…) Est-ce que cela vaut quand même le coup d’oeil?
      Comme tu l’as noté dans l’agenda d’Ame no koi, il y a la Japan Day aujourd’hui. Si tu habites si Paris, peut-être que je peux t’y retrouver?
      En tout cas, j’espère pouvoir voir tes créations un jour. Pourquoi pas celles que tu faisais étant petite? ^_^

  4. Je comprends parfaitement que tu soies surexcitée^^ Hélas pour la Japan Day, je travaille le samedi… et en plus je n’ai pas pu aller voir l’expo sur les estampes. Pour les créations de quand j’étais petite, il y eu malheureusement trop de déménagements dans ma vie et ces petites choses en carton n’ont pas survécu à la fureur de la vie^^ Mon travail me prend beaucoup d’énergie et de temps et du coup, plus beaucoup de temps pour la création purement manuelle hormis la cuisine parfois. Tu peux tout de même regarder ma dernière et modeste création de collage à partir de boîtes d’allumettes
    http://amenokoi.eklablog.com/allumettes-japonaises-a928916#
    et mes compositions florales sur Hanataba : http://hanataba.eklablog.com/mes-compositions-florales-p157702
    Mais peut-être pourrons-nous nous voir tout de même avant ton départ, qui sait…
    PS : pour Hanezu, je pense que tu ne seras pas déçue. La nature, la mémoire des montagnes et des hommes sont au centre de l’histoire. Le couple est à observer comme un élément symbolique très fort, une représentation des sentiments contradictoires qui nous tourmentent, vie, mort, renaissance. Ce qui inspire Kawase en observant les archéologues remuant la terre me renvoie à ces mêmes impressions / observations que j’ai eues étant enfant avec mon père qui était passionné de géologie et d’archéo.

  5. Bonjour Emilie,
    Je m’appelle Eva et je suis également expatriée dans le Kansai, plus précisément a Nishinomiya. Connaissant peu d’expatries, je cherche a faire connaissance avec d’autres expatriées françaises. Se sera donc avec plaisir que je vais continuer de suivre ton blog. C’est peu être un peu soudain comme proposition mais si tu veux et a le temps, nous pourrions peu être nous rencontrer au tour d’un café :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *