Archives pour la catégorie Au Japon

Le washi Wakasa

photo_wakasa

J’ai passé un petit week-end dans le Fukui, au nord de Kyoto (voir les photo ici) . C’est dans cette même préfecture que se trouve Echizen, un des berceaux du papier japonais washi. Malheureusement, il n’était pas prévu de s’y rendre car nous allions profiter de la mer dans la baie de Wakasa. J’ai cependant bien cherché à trouver du papier là où nous nous arrêtions car Wakasa est aussi connue pour la fabrication de Wakasa washi (若狭和紙) ! C’était plutôt une découverte en fait. La seule adresse sur notre trajet que j’ai trouvée est celle du magasin de papier Ooe (和紙の店おおえ) à Obama (小浜). Il y a aussi la boutique-atelier Wakasa Washi no Ya à Higashi Obama où l’on peut s’essayer à la fabrication de washi.

Sur le site du magasin Ooe, vous pouvez voir comment est fabriqué le Wakasa washi. On peut aussi y lire que le washi de Wakasa est aussi ancien que l’époque Nara (8e s.) et qu’au 10e s., il servait de taxe. Puis à l’ère Edo (17e s.), le daimyo d’Obama a encouragé la production de kôzo et mistumata, ce qui a favorisé le développement et la production de papier japonais de Wakasa.

Durant l’ère Meiji (fin 19e s.), la production manufacturée à la main est passé au stade de production industrielle et au début de l’ère Showa (1930), il y avait environ 250 ateliers de production de washi. Mais à cause du changement des besoins de la société après la guerre, il ne reste plus que 4 ateliers à Nakanata (中名田, sur la commune d’Obama) aujourd’hui. En 1976, le papier japonais de Wakasa est désigné comme un art traditionnel.

photo 1 (22)

Dans le magasin Ooe, j’ai fait la rencontre de Koichi Ôe qui m’a expliqué que c’était le washi de Wakasa qui était utilisé pour faire les gigantesques lanternes d’Asakusa à Tokyo, les housses de rangement de kimono, les ombrelle japonaises (wagasa), les portes coulissantes fusuma et des paravents, et aussi comme support pour du papier de verre. C’est aussi ce papier qui est utilisé par le studio Chôrakuen à Kyoto pour être imprimé en katazome avec de joli motifs, pour les papiers yuzen et katazome des ateliers de Kyoto ! J’ai eu un déclic d’inspiration dans le magasin et je n’ai bien sûr pas manqué d’acheter du Wakasa washi, ainsi quelques autres papier yuzen.

photo 2 (22)

Ooe – 和紙の店 おおえ
9:30-18:00 tous les jours
Obama Sakai 64
917 0063 Obama city – Fukui prefecture

À Okayama, jardin & washi

20130610-175713.jpg

Pour mettre une touche de Japon sur ce blog, je vais vous montrer les quelques photos de mon petit séjour de 2 nuits à Okayama. Pendant ces 2 jours, j’ai visité pour la 2nde fois le Kōrakuen, l’un des 3 plus beaux jardins du Japon. Apparemment, le Kōrakuen d’aujourd’hui n’est pas très ancien (achevé il y a la fin du 19e), puis a beaucoup souffert de la WW2 mais a été restoré selon les plans originaux de la période Edo (17e). Continuer la lecture

Atelier Asobi kami au Rakushikan (Kyoto)

Asobikami rakushikan

Tous les 1er samedi du mois, la papeterie Rakushikan à Kyoto propose un atelier créatif de papier japonais. Et ce samedi en passant à la boutique, malgré une pluie battante et l’heure bien avancée dans l’après-midi, j’ai demandé s’il était encore possible de participer à celui en cours. Continuer la lecture

Maruyama Yūshin-dō – Osaka

Etant donné que j’habite à Osaka, je commence à prospecter sérieusement les papeteries d’ici. Après quelques recherches pas très fructueuses sur internet, j’en ai trouvé une non loin de Shinsaibashi, dans le quartier très animé de Namba. En s’éloignant des arcades de shopping, les ruelles deviennent plus calmes, et j’ai trouvé une boutique de papier et pinceaux très chaleureuse: 丸山雄進堂 Maruyama Yūshin-dō. J’y suis entrée à l’invitation d’une petite vieille dame qui a ensuite disparue dans l’arrière boutique. Est venue la gérante pour me demander ce que je voulais. Ils ne devoient pas avoir beaucoup d’étrangers de passages chez eux…

丸山雄進堂 - Maruyama san and his wife? Continuer la lecture