Comment trier ses déchets au Japon?

Un petit post pour expliquer une grosse habitude au Japon: le tri des déchets. Photo reportage dans le local à poubelle de notre immeuble.

J’en avais déjà un peu parlé ici (clic), mais avec ce post-ci, c’est une explication simple de « comment on trie ses déchets au Japon ». Simple, mais ça couvre déjà 90% des déchets qui sont produits par une famille. La façon dont les poubelles sont organisées est la même dans l’ensemble du pays car il y a des consignes de tri sur les emballages et ces consignes sont les mêmes du nord au sud. Mais il est possible que certaines municipalités aient des requêtes spéciales auprès des ses habitants. Vous pouvez trouver dans votre mairie des petits fascicules de tri avec des listes complètes de déchets pour savoir tout trier parfaitement. La mairie de Kyoto, elle, en distribue en anglais pour que les étrangers prennent le pas et deviennent eux aussi des champions du tris de déchets :)

Petite et simple revue de comment cela fonctionne à Kyoto, à défaut du Japon dans son ensemble.

Les ordures/déchéts, ça se dit gomi ゴミ en japonais. Et une poubelle, c’est une boîte à ordures: gomi bako ゴミ箱.

Au Japon, il y a 3 types de déchets: ceux que l’on brûle moeru gomi 燃えるゴミ (baguettes, papier usagés…), ceux que l’on ne brûle pas moenai gomi 燃えないゴミ(emballages, bouteilles PET,…) et les recyclables risaikuruリサイクル (journaux, magazines…). A chacun sa poubelle, avec des variations… ^_^

Dans notre immeuble, il y a 9 types de poubelles:

  • les ordures ménagères: tout ce qui ne rentre pas dans les autres catégories
  •  les emballages plastiques avec le signe (プラ: pura=pla=plastique)
  • les bouteilles en PET
  •    cannettes/alumium/métal et le verre
  • le papier 紙 kami
  • les gros objets en métal, les batteries, les ampoules et le carton

Remarquez le tas de cannettes de bière...

Non, ce n’est pas aussi compliqué que vous le croyez car chacun a sa place. Et tout est marqué sur les emballages pour que l’on sache comment trier. Mais il faut aussi veiller à trier chaque partie d’un déchet (et rincer si besoin). Exemples:

* sur l’étiquette d’une bouteille PET, il est indiqué qu’il faut jeter l’étiquette ラベル (raberu: label) et le bouchon キャップ (kyappu: cap) dans la poubelle プラ, et la bouteille ボトル (botoru: bottle) sera jetée dans la poubelle PET.

* sur l’étiquette de la boîte de conserve, il est indiquée qu’il faut jeter l’étiquette ラベル (raberu: label) dans la poubelle 紙 papier, et la boîte vide 空き缶/あきかん dans la poubelle スチール métal


* sur l’emballage du yaourt en pot, il est indiqué qu’il faut jeter le couvercle 蓋/フタdans la poubelle プラ, l’opercule 中フタ et le pot カップ dans la poubelle papier 紙.

*sur l’étiquette d’une bouteille de verre, il est indiqué qu’il faut jeter le bouchon キャップ (kyappu: cap) dans la poubelle プラ. Il y a même l’explication de comment retirer le bouchon. Et on est pas obligé de décoller l’étiquette en papier :p

 

Si vous avez trop de sacs plastiques chez vous (ramassés  dans les endroits où vous avez shoppé), vous devez les jeter dans la poubelle プラ!! Remarquez, les ordures ménagères, les プラ et les PET/alu/verre sont jetés dans des sacs spéciaux estampés par la ville de Kyoto (qu’on achète au suprmarché). Mais vous pouvez utiliser des sacs plastiques (translucides) comme sac poubelle aussi pour ces types de déchets et pour le papier (comme sur la photo du local).

Sac poubelles pour recyclables et ordures ménagères

En tout cas, l’habitude de faire les poubelle ne m’a pas quitté et celle du local où l’on jette les grosses pièces en métal est souvent remplie de merveilles!! C’est comme ça que l’on a récupéré une grand et une petit poêle, un grill, des cuillers à mesure et avec Winnie l’ourson, tout ça presque tout neuf! Les gens jettent vraiment n’importe quand!

Des trésors dans les poubelles japonaises

Pour les encombrants, il faut appeler la mairie et prendre rendez-vous pour l’enlèvement. L’enlèvement n’est pas gratuit et le coût dépend du type d’objet. Je ne sais pas si c’est dans le but que les gens reconsidèrent une autre utilisation de l’objet avant de le jeter ou simplement pour couvrir les frais de transports et de recyclage.

Ca fait 4 poubelles dans la cuisine mais on gère vite la chose!

 

Ce qui m’amène à préciser le dépôt des ordures ménagères est aussi règlementé: on ne peut déposer dans le local que 2 jours par semaines. Sûrement pour éviter les infestations de cafards et autres bêtes sympathiques. Mais ça nous pose problème, à nous particuliers, en été (et aussi en hiver) lorsque l’on doit garder un sac poubelle odorant dans l’appartement ou sur le balcon par 35°C (ça fermente et ça attire les mouches)…Parfois, on en peut plus alors tant pis, on dépose le sac dans le local même si ce n’est pas le bon jour. Pour les autres types de déchets, c’est quand on veut. Ouf!! ^_^’

On a le droit de déposer les ordures ménagères dans le local que le lundi et le jeudi! Les autres jours, on doit les garder chez soi.

 

 

11 réflexions sur “ Comment trier ses déchets au Japon? ”

  1. Je me rappelle d’un joli casse-tête lors de mon séjour en 2003-2004, mais on dirait bien qu’on est monté d’un cran dans la complexité LOL
    Maintenant, tu n’as plus qu’à utiliser ces jolies cuillères Winnie L’ourson ;-)

    1. Ca paraît complexe, mais c’est plus un exercice disciplinaire qu’autre chose. Tout est marqué sur les emballages, pas besoin de réfléchir! ;)
      Et mes cuillers sont trop bien !!

  2. En fait c’est pas compliqué si on s’y met, mais c’est vrai que ca peut changer d’une municipalité a une autre … par exemple ici dans mon immeuble ils demandent que nos poubelles soient jetées dans des sacs transparents uniquement, j’ai une amie a Tokyo a qui ils demandent de jeter les poubelles dans des sacs bleus.
    Il y a aussi les supermarchés qui recyclent les bentos (mais la il faut les nettoyer et separer l’emballage transparent de celui en polyester…), les briques de lait aussi etc …
    sinon, oui c’est pénible de garder la poubelle avec cette chaleur :/
    Mais j’aime bien sinon ce principe de tri, on se rend plus facilement compte de l’importance de nos déchets…

    1. Ah, je savais pas qu’on pouvait rapporter les boîtes à bento. Nous, elles partent dans la poubelle PURA. Nous aussi, on est censé utiliser les sacs spécaux (photo) mais parfois on triche pour le jaune (on met des sacs plastiques de supermaché dedans).
      Et c’est clair qu’en entassant chez soi, ça fait réfléchir à tout ce que l’on consomme. Et qui pourrait être recyclé mais qui ne l’est pas dans les autres pays…

  3. « Mais ça nous pose problème, à nous particuliers, en été (et aussi en hiver) lorsque l’on doit garder un sac poubelle odorant dans l’appartement ou sur le balcon par 35°C (ça fermente et ça attire les mouches)… »

    Haha, ca m’a rappelé de bons souvenirs! Surtout avec les couches du bambin! :D

  4. Mais où sont les cafards, les rats, les tags et les traces de pipi dans le local poubelle????

    En plus des tops cuillers Winnie, je trouve que les dosettes sont assez classes aussi :)

    1. T’as vu un peu, si c’est pas la classe ces locaux. On pourrait presque y dormir (non, j’ai vu un cafard l’autre jour quand même). Mais c’est bête, j’ai oublié ta tasse Winnie à Paris, elle aura été trop bien ces cuillers: la totale!! Je la récupèrerai quand je rentre à Noël :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *