Dans ma tasse de thé, il n’y a que moi

Ca fait longtemps que j’avais pas papoté ici juste pour le plaisir ^_^ Ca manque un peu d’ailleurs sur ce blog, de parler de la pluie et du beau temps. En parlant de pluie justement, j’ai renoué avec le petit plaisir quotidien de…boire un thé! Quel est le rapport vous allez me dire? Ben, outre que le sujet est très à la mode en ce moment, c’est juste qu’en été au Japon, il fait très très chaud (surtout cette année, 35°C minimum tous les jours). Du coup, on court tous après des boissons fraîches et pas du tout après une tasse de thé fumante. Même pas le matin lorsqu’il fait déjà 27°C…Mais ce week-end, il a plu pendant 48h et les températures ont bien chuté! Ce qui fait qu’il faisait un peu frais les matins pluvieux, parfait pour boire du thé :) J’étais bien contente de renouer avec ce plaisir!

Vous me direz aussi, au Japon, les thés froids existent! En été, il est de coutume de boire du mugicha, thé à l’orge bien frais, avec le tintement des glaçons dans le verre accompagnant celui des furin (clochette à vent) sur une terrasse donnant sur un jardin vert…C’est très peu cher le mugicha, on en achète un gros paquet dans les 100Y shop dans tous le pays. Mais personnellement, je n’en consomme que dans les restaurant, lorsque l’on s’assoit à une table. En fait, le seul thé japonais que j’achète ici, c’est le shincha, le thé nouveau qui est disponible en mars de chaque année. Et si je décide d’en faire, je sors le set à thé qu’il faut, ce thé le vaut bien!

tea can chiyogami

J’avoue quand-même préférer au quotidien les thés noirs (en Chine et au Japon, on les appelle des thés rouges), et le thé à la menthe. Le matin, si je n’ai pas envie de me prendre la tête, c’est du thé à la vanille Bois Chéri de l’Île Maurice. Pour des petits déjeuner plus raffinés, c’est le French Breakfast Mariage Frères, que je mets au dessus de tous les thés ^_^ Mon dernier coup de coeur vient de Londres, mon mari ayant rapporté de son dernier voyage un Pepper mint Peyton and Byrne. La fois précédente, c’était un Oolong aux fleurs d’orange. Des pures merveilles qui ne restent pas bien longtemps dans le placard -_-

Orange Blossom Oolong

Le petit plus qui accompagne le rituel du thé, c’est de choisir la bonne tasse. Parce que ça n’a l’air de rien, mais trouver le récipient qui sublime votre boisson, c’est pas évident. La hauteur de la tasse, les motifs, le volume contenu, l’épaisseur des parois, la conduction de la chaleur, ben tout ça, je trouve ça important. Bien sûr, j’ai des tasses préférées mais je change en fonction du thé que je me sers. Un grand mug aux bords fins et au motif de grosses pivoines roses le matin, une petite tasse aux motifs de sakura (chiyogami power!!!) pour le thé de l’après-midi, et un mug Winnie l’ourson s’il y a un thé du soir…Et à chaque fois que j’emménage quelque part, je prends une ou deux tasses que j’affectionne, mais ce sont aussi de nouvelles qui se retrouve en 1er sur mes étagère à vaisselle.

photo 1 (23) photo 2 (24)

Aussi loin que je me souvienne, je bois du thé depuis mon adolescence. A l’époque, les jours de déprime liés à cette formidable époque, c’était des grands bols de thé à la menthe avec une gros carré de chocolat de cuisine que je laissais fondre dans une cuiller à soupe plongée dans le liquide brûlant. Oui, je trouvais le mélange menthe-chocolat très bon. Mais il ne fallait surtout pas que le chocolat se mélange dans le thé comme dans un chocolat chaud. Beurk, quelle horreur! Juste laisser fondre à coeur ^_^ Question qualité, j’étais pas difficile, je buvais à peu près tout. Aujourd’hui, c’est différent, je sais apprécier un thé de dégustation ou me contenter d’un sachet pas cher. Mais au final, ce qui m’importe, c’est le plaisir que cela me procure. Je suis loin d’être une pro du thé et le thé est pour moi sans prise de tête car il est synonyme de moment à soi. Au final, il n’y a que ça dans ma tasse de thé: moi et mes envies. Et dans la vôtre?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *