Archives pour l'étiquette tsunami

Visitez le Japon!

La saison des sakura est bientôt là au Japon. La floraison des cerisiers est l’évènement le plus attendu de l’année par les Japonais, et sûrement celui qui attire le plus de touristes au Japon. Et certains pensent aussi sûrement à vos vacances d’été?
Seulement, depuis le tsunami et l’accident de Fukushima de l’année dernière, j’entends deux sons de cloches différents: pour certains, se rendre au Japon est un acte de soutien envers le pays, et pour d’autres, c’est un acte de folie car le pays entier serait contaminé. Que faire? Faut-il coûte que coûte préparer son voyage en faisant fi des avertissements ou bien faut-il ravaler ses projets et se tourner vers d’autres destinations, non sans oublier d’aider le Japon par d’autres moyens que de se rendre sur place?

Les catastrophes du 11 mars mettent aujourd’hui les gens qui veulent se rendre au Japon devant 2 choix: les régions dévastées par le tsunami et les familles des 20 000 morts et disparus ont besoin de se reconstruire, la reprise du tourisme sert de manière évidente le soutien économique du pays. Mais la peur face l’inconnue que représente la radioactivité issue de la centrale à Fukushima donne aux moins téméraires des raisons de repenser un départ pour le Japon. Quelqu’il soit, le choix de partir au Japon ou pas n’est pas à montrer du doigt. Je pense que la meilleure façon de se décider est de lire l’avis des gens sur place. J’ai une préférence pour les forum consacrés au Japon car les gens dialoguent/ conseillent/ avertissent (j’aime bien lire le Forum Japon).

Moi, j’ai fait mon choix et je pars sans aucune hésitation. C’est personnel car ma conviction est qu’il faut soutenir les Japonais qui veulent aller de l’avant. Je ne crois pas que tout le pays soit contaminé, et rester 10 à 15 jours dans le pays ne représente pas grand risque. Biensûr qu’il faut faire attention à ce que l’on mange; je vous invite à ne pas hésiter à demander la provenance des aliments dans votre assiette. C’est ce que je ferai, qui plus est parce que je resterai quelques années. Quant à avoir un compteur geiger pour contrôler la contamination des aliments, le risque est plus grand d’acheter un appareil fantaisiste de mauvaise qualité et de devenir paranoïaque que d’apprendre à lire le nom des préfectures sur les étiquettes de provenance.

Alors, arrêtons de tirer sur l’ambulance!

Le Japon, ce n’est pas que Fukushima et partir pour profiter du reste du pays, ce n’est pas un acte égoïste, non, non! Alors je prends part aux messages de relance des gens sur place, les Japonais autant que les expatriés : visitez le Japon car les Japonais ont besoin de vous et les sakuras vous attendent ^_^. Je finis en citant le blog Horizons du Japon :

« Visiter le Japon aujourd’hui ou dans plusieurs années, quand l’eau aura coulé sous les ponts et que l’on aura un peu oublié tout ça, ça change quoi concrètement ?
Par contre, c’est aujourd’hui que le Japon a besoin de vous.
Pas demain. »

A lire
Visiter le Japon, c’est une marque de solidarité
Pourquoi vous devez voyager au Japon
L’appel du Japon
Carte de la radioactivité au Japon
Carte de la radioactvité en France
Conseils aux voyageurs- France Diplomatie

Et si vous ne partez pas, vous pouvez toujours trouver des initiatives autour de vous ou sur internet pour soutenir la reconstruction du pays.

Ganbare Japan! がんばれ日本!

Près d’un mois après le tsunami qui a dévasté les côtes Pacifique du Japon, les victimes ont toujours besoin de notre aide. La Croix Rouge française s’engage à reverser tous les dons qu’elle reçoit à la Croix Rouge japonaise. A cette occasion, le site Hanamigari propose de faire un don sous la forme d’achat de poster-photos prises au Japon en Avril 2010 et Mars 2011, pleines périodes de O Hanami. Continuer la lecture